+33 1 42 36 60 00 17 rue Jean Lantier - 75001 Paris-France

Grand Hotel Dechampaigne Hôtel séjour près de Notre Dame de Paris
19 Juil

Un séjour près de Notre Dame de Paris pour découvrir ses secrets…

Depuis plus de 850 ans, sa silhouette veille sur Paris . Ce joyau de l’art gothique témoin de l’histoire de France recèle des secrets à découvrir lors séjour près de Notre Dame de Paris au Grand Hotel Dechampaigne. 

Notre hôtel de charme 3 étoiles avec pierres et poutres apparentes est situé à 15 minutes à pied de la cathédrale. C’est l’occasion rêvée de découvrir 6 secrets concernant son architecture  lors de votre séjour près de Notre Dame de Paris :

  • Avant la construction de Notre-Dame, quatre églises se sont succédé sur l’Ile de la Cité ( une église paléochrétienne, une basilique mérovingienne, une cathédrale carolingienne et une cathédrale romane). Les batisseurs de Notre-Dame ont réutilisé les pierres de la cathédrale romane ainsi que certains ornements du XIIeme siècle. Comme par exemple, la Vierge en majesté  que l’on peut voir sur le portail du tympan Sainte-Anne.
  •  Dévastée pendant le Révolution Française puis transformée en entrepôt, Notre-Dame de Paris était si délabrée que sa destruction fut envisagée au XIXe siècle. Elle doit son salut à l’auteur Victor Hugo et à son roman paru en 1831 qui, milita pour son sauvetage et sa restauration.
  • En 1935, lors de la reconstruction de la flèche,  Monseigneur Verdier, alors archevêque de Paris, fit placer dans le coq qui la couronne, une relique de Saint Denis, une de Sainte Geneviève et  un fragment de la Sainte Couronne d’épines rapportée en 1239 par Saint Louis. Un paratonnerre spirituel !
  • Un intrus se trouve parmi les apôtres : Lors de la restauration de 1845 par Viollet-Le-Duc, les statues des apôtres qui entourent la flèche furent réalisées par Viollet-Le-Duc dans un style XIIeme siècle. L’architecte se permis une insolence en insérant ses propres traits dans la statue de Saint Thomas, le saint patron des architectes.
  • Pendant la Révolution, les sans-culottes pensant que les statues des roi de Juda qui se trouvent au dessus du portail représentaient les rois de France, les décapitèrent. Elles furent remplacées pendant le programme de restauration. Les têtes originales, retrouvées en 1977 dans le chantier d’un hôtel particulier, sont exposées au musée de Cluny, le musée national du Moyen-Âge.
  • Si les gargouilles aux apparences d’animaux fantastiques datent du Moyen-Age, les chimères des hauteurs de la cathédrale ont été ajoutées par Viollet-Le-Duc. La Stryge, la plus célèbre et la plus diabolique est une allégorie de la luxure inspirée par une gravure de Charles Meryon.

Découvrez dès à présent le Grand Hôtel Dechampaigne et organisez un merveilleux séjour près de Notre Dame de Paris pour découvrir ses secrets

17 rue Jean Lantier – 75001 Paris – +33 1 42 36 60 00

En réservant directement sur notre site internet officiel vous bénéficierez de nos meilleurs tarifs !