+33 1 42 36 60 00 17 rue Jean Lantier - 75001 Paris-France
  • en
    • ru
    • es

3 Nov

RAQUEL, RESPONSABLE DE RÉCEPTION

Raquel, notre responsable de réception, travaille au Grand Hôtel Dechampaigne depuis maintenant dix ans. Elle y occupe un poste extrêmement polyvalent, allant de l’accueil des clients à l’interface avec les fournisseurs, en passant par le recrutement et la gestion des sites internet partenaires. Elle est celle que les hôtes côtoient quotidiennement et vers qui ils se tournent en cas de problème. Figure emblématique de l’établissement, les habitués sont heureux de retrouver Raquel chaque année et c’est avec joie qu’elle continue d’échanger avec eux via Skype ou Facebook d’une année à l’autre.

Aujourd’hui, Raquel se livre à nous dans une interview très personnelle. Découvrez son histoire…

 

Comment êtes vous arrivée au Grand Hôtel Dechampaigne ?

Après avoir terminé ma formation de journaliste au Venezuela, mon pays d’origine, j’ai décidé de venir en France pour apprendre le français. A la fin de mes études, je suis retournée dans mon pays mais le métier de journaliste au Venezuela ne correspondait pas à mes attentes. J’ai donc décidé de revenir en France.

Le fait de parler plusieurs langues est très recherché dans le monde de l’hôtellerie. Forte de cet atout, j’ai décidé de suivre une formation afin d’intégrer ce monde qui me correspondait bien mieux, car j’adore le contact avec les gens. De cette manière, une seconde passion est née en moi ! A la suite d’une formation au Centre de Formation aux Techniques de l’Hôtellerie de Chambéry j’ai débuté mon travail de réceptionniste.

J’ai eu mon premier poste à Paris à l’hôtel Abacca Méssidor (très drôle coïncidence car il a appartenu à la famille Lauferon) puis j’ai fait un court séjour au sein d’autres établissements du Groupe Yours avant d’être recrutée au Grand Hôtel Dechampaigne, d’où je ne suis jamais repartie !

La gestion familiale du lieu m’a tout de suite convenu et ce fonctionnement basé sur la confiance me correspond bien.

 

De quelle manière la mise en place des Amours d’Hôtels de Charme a-t-elle affecté le Grand Hôtel Dechampaigne ?

Sarah Lauferonconcrétise là ce qui existait déjà. Par le passé, j’ai été amenée à travailler au sein d’autres établissements de la famille Lauferon, et leurs divers hôtels étaient déjà emprunts de ce style hôtelier personnalisé et proche des clients. Le mode de fonctionnement et l’ambiance de travail étaient partout les mêmes.

J’estime donc que la création de cette collection est un très beau projet ! Elle prône haut et fort notre « marque de fabrique ». Aussi, elle permettra à nos clients de découvrir nos autres hôtels et de globaliser notre système de réservation.

 

Quelle est votre pièce préférée au Grand Hôtel Dechampaigne ?

La salle du petit déjeuner, parce que c’est une atmosphère quasi familiale. C’est un endroit très convivial où nos clients apprennent à se connaître ! C’est aussi la pièce où ils sont les plus détendus ; ils y sont comme dans un cocon avant d’affronter la frénésie de Paris.

 

Contrairement au Petit Palais d’Aglaé (autre établissement de la collection des Amours d’Hôtels de Charme), le Grand Hôtel Dechampaigne ne fait pas restaurant. Quelles bonnes adresses pourriez-vous nous donner ?

En tête de liste : Au pied de cochon, sans hésiter ! C’est un restaurant ouvert vingt-quatre heures sur vingt-quatre. On y mange très bien et le service est excellent ! Que vous décidiez d’y aller pour le petit déjeuner, pour le dîner ou au milieu de la nuit car vous êtes victime du décalage horaire, vous y passerez un moment succulent.

Il est malheureusement victime de son succès et il y a souvent du monde mais il faut absolument y aller ! La salle exceptionnelle de ce restaurant se trouve dans une petite rue pavée derrière les Halles. On peut donc facilement s’y rendre de l’hôtel en passant soit par la place Carrée en sous-sol ou par le nouveau jardin de la Canopée. En plus du service irréprochable et de l’excellente nourriture, le décor est somptueux. Il reste bien dans l’ambiance du #GHDCParis avec un style authentique et des lustres de Venise.

Au pied cochon, je vous conseille les fruits de mer ! Ils ont aussi des spécialités comme le pâté de cochon, préparé directement sur place et qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. La carte des vins est divine et leurs desserts sont excellents…

Aussi, c’est le lieu rêvé pour fêter un anniversaire car les serveurs chantent tous en cœur pour l’occasion et vous garderez un souvenir authentique de votre séjour à Paris.

Ensuite, près de chez nous il y a un bon nombre d’autres restaurants de cuisine traditionnelle française. Le vieux comptoir, et la Tête d’Or sont mes deux autres adresses favorites. Ils sont tenus par des couples installés dans le quartier depuis de nombreuses années.

Le chien qui fume, rue du pont neuf, est aussi un très bel endroit. C’est un restaurant traditionnel avec une ambiance de vieille maison française.

 

Décrivez le séjour idéal dans votre établissement

Si je devais séjourner au Grand Hôtel Dechampaigne, je prendrais une chambre avec un balcon. La vue sur les toits de Paris, c’est un must do lorsqu’on vient y passer des vacances ! Je m’y ferais servir le petit déjeuner avant d’aller explorer l’île de la Cité et l’île Saint Louis. J’enchaînerais ensuite par du lèche-vitrine car le quartier est rempli de belles boutiques. Puis je prendrais mon déjeuner en terrasse au Pied de cochon avant d’entamer ma ballade digestive dans la Galerie Vivienne. Elle est remplie de petites boutiques et de cafés qui lui donnent un charme fou, dont la très connue boutique Louboutin.

L’après-midi serait marquée d’une pause chez Angelina ; un café très chic qui reflète le charme de Paris. Je planifierais ensuite une sortie le soir avec la réception de l’hôtel. Je me rendrais au Moulin Rouge pour le dîner-spectacle, emblème du cabaret français ou pour rester dans le quartier, une soirée jazzy dîner-spectacle au Duc des Lombards.

 

Comment occupez-vous votre temps libre ?

Travailler assise n’est pas à notre avantage, alors mon temps libre est en partie consacré à la marche à pied, au yoga et à la natation. J’aime lire, visiter des endroits culturels, voyager et faire des rencontres.

 

Votre devise: « Rester zen quoi qu’il arrive. » Dans notre métier, il y a des jours plus difficiles que d’autres, j’aime être de positive. Je pense que c’est contagieux et que ça facilite la vie!